• 621 visits
  • 17 articles
  • 131 hearts
  • 114 comments

Attirances physiques? Seulement? 04/08/2013



Trouvé sur ce blog : draymioneserpentlionne
 
« Dit le que tu me méprise Granger... » Fit-il haletant, ruisselant de sueur.
« Je te méprise... » Répondit Hermione, froidement, aussi froidement que la neige mais tout aussi haletante que lui. Il donna encore un coup de rein au creux de ses jambes, plus violent, plus bestial, ce qui fit monter l'adrénaline en elle, elle gémit gardant un visage impassible, pourtant, dieu sais ce qu'elle prenait plaisir ! Mais elle ne lui montrerait pas, non ! Comment en était-elle arrivée la ? Nue sur le bureau de la salle commune, couchant avec Malfoy pour la deuxième fois de la nuit ? Elle n'en savait rien elle-même, tout avait démarré d'une dispute, et de fil en aiguille, un duel s'en était suivit, puis, laissant tomber baguette et compagnie, ils s'étaient arraché leurs vêtement, et avaient commencé sur la carpette de la salle commune, puis, il l'avait porté, et l'avait posée sur le bureau, recommençant, pour la deuxième fois ! Et ca ne serai sûrement pas la dernière quand on peut sentir l'excitation, de leurs deux corps unis, en ébullition. 
Unis, oui, mais pas dans l'amour, non, aucun sentiment, juste de 'la baise' si on voudrait parler vulgairement. Rien de doux, ni attentionné, tout n'était que sauvagerie, morsure, griffure, autant de lui, que d'elle. Et le pire dans tout ca, c'est qu'ils prenaient leurs pieds ! Ce n'était pas son premier amant, mais une chose sure, même si elle ne lui avouerait pas, il était le meilleur coup qu'elle ait jamais eu ! Et pour lui c'était pareil ! Et pour la deuxième fois de la nuit, il se déversât en elle, se retenant d'hurler. Ils étaient toujours l'un face à l'autre, essayant de reprendre rythme normal de leur respiration. Elle essaya de se dégager, sachant très bien qu'ils n'en avaient pas finit, quand on regardait le bas du ventre de Drago, on pouvait s'apercevoir qu'il reprenait vite du poil de la bête ! (Lol)

« Tss tss tss, j'en ai pas fini avec toi Granger » s'exclama-t-il en la saisissant par le bras. Elle lui lança un regard qui se voulait noir, mais elle brûlait d'envie. « Et ne me regarde pas comme ca, tu m'excite ! » murmura-t-il en la dévisageant. Elle voulait le faire languir, et pourtant, elle savait très bien, que c'était lui le maître du jeux ici, mais elle voulait essayer.
« Ah bon ? Je croyais pourtant. Tu sais Malfoy, j'avais entendu dire partout dans l'école que tu étais le meilleur coup, mais ce que moi je peux constater ce soir, c'est que tu n'es pas si bon que ca en fin de compte ! » S'exclama-t-elle ironiquement pour le provoquer, et ca marcha.
« Ne me provoque pas Granger ! » fit-il en attrapant les cheveux de la jeune fille de sa main, pour tirer sa tête en arrière. 
« Sinon quoi ? » le défia-t-elle a nouveau.
« Je pourrais faire des choses... » Murmura-t-il, toujours en tenant ses cheveux, passant sa langue sur la peau sucrée de son cou, tout en la caressant de sa main libre, elle soupira de plaisir.
Puis, elle ricana.
« Arrête de rire Granger, ici, c'est moi qui mène la danse, tu vas perdre à ce petit jeu... » Fit-il en la regardant droit dans les yeux, tout en entrant lentement en elle. Elle soutint son regard, et une vague de plaisir la parcourut, mais il avait reprit les rênes, il jouait avec elle, il s'était retiré, et refit plusieurs fois ce stratagème, ce qui la fit devenir folle, il sourit, en coin, comme à son habitude. N'en pouvant plus, elle descendit de la table, et se jeta sur lui, ils terminèrent dans le canapé, repartit pour une troisième fois. Ils le firent, 5 fois de suite dans la salle commune, essayant les moindres recoins, toujours aussi bestialement et sauvagement, et sans jamais s'embrasser ! Ils finirent par s'écrouler au beau milieu de la pièce, nus comme des vers, étendus sur le dos, la respiration haletante, devant le feu qui crépitait encore. Heureusement que le lendemain était samedi, car il était 5 heure du matin ! Ils s'endormirent ainsi, l'un a coté de l'autre, sans aucune marque d'affection. 

Hermione se réveilla 2 heures plus tard, il dormait toujours à ses cotés. Merlin que ce garçon avait une bouille d'ange ! Elle soupira, puis, réalisa ce qu'elle venait de faire. Elle se mordit la lèvre. Mais elle ne regretterait pas, même si elle avait mal partout ! En effet, elle eu beaucoup de mal a se lever, et surtout a tenir debout ! C'est que la nuit avait été plus qu'agitée ! Elle mit une couverture sur son amant d'un soir, afin de ne pas le réveiller, et partit se doucher. Elle ne vit pas le temps passer, déjà une heure qu'elle était dans la douche, mais ca lui faisait tellement du bien ! Drago, quand a lui, se réveilla sur le tapis, ne sachant pas très bien, ces pensées, se remirent en place petit a petit, et la nuit torride qu'il venait de passer, lui revint en tête. Il sourit, mais son sourire s'évanouit vite en repensant avec qui il l'avait fait ! Il ne prêta pas attention, et entra dans la salle de bain, pour découvrir une Hermione enroulée dans une serviette de bain, les cheveux mouillés. Elle ne fut pas gênée de le voir entrer, et ne s'en formalisa pas. Sans un mot, elle alla a l'évier, afin de se brosser les dents, et terminer sa toilette. Il voulut passer a coté d'elle afin de prendre sa douche, et voulu l'ignorer, mais quelque chose attira son regard sur ses épaules. Elles étaient bleues ! De partout, de morsures, et le peu de son dos que laissait dévoilée sa serviette, témoignait de la violence de leurs ébats, quand on sait, qu'il l'a sauvagement prise contre le mur, et ce dos, montrait les frottements du mur sur sa peau. Elle paraissait avoir du mal à marcher aussi. Elle sortit de la salle de bain, le laissant perdu dans ses pensées. Durant la nuit, toutes raisons l'avaient abandonnées, aussi, il n'avait pas fait attention, mais en la voyant aujourd'hui, redevenir, la frêle jeune fille qu'elle était, il eu un pincement au c½ur, il n'aimait pas les enfants de moldus, certes, mais de la a lui faire du mal, jamais ! ca n'était pas dans son intention. Il prit rapidement sa douche, perdu dans ses pensées. Lorsqu'il eu finit, il alla en direction de la chambre de son homologue féminin, et frappa, chose qu'il ne faisait jamais.
« Entre » entendit-il. Il entrât doucement, elle était couchée dans son lit, il pouvait voir son visage.
« Granger, je... » Commença-t-il confus.
« Non ! Je l'ai voulu aussi, c'est moi qui ai commencé, je t'ai provoqué, et pour tout te dire, j'espérais que tu réagisses comme ca, tu n'as pas à t'en vouloir... » Fit-elle d'une petite voix douce, ce qui perturbât énormément le jeune homme. Il ne s'inquiétait jamais de l'état de ses conquêtes, bien sur elles étaient toute consentantes, il ne se serait jamais permit ! Il ne s'appelait pas Lucius ! Mais alors qu'avec elle, s'était différent, pourquoi ? Pourquoi il regrettait de l'avoir fait ? Avec elle ? Pourquoi, il avait envie de recommencer, de la prendre dans ses bras ? Il s'assit sur le bord du lit, elle se redressa un peu. Elle avait une petite chemise de nuit blanche, a fine bretelle, il pouvait voire les marques.
« ca te fait mal ? » demanda-t-il. 
« Un peu » répondit-elle.
« Je suis désolé, je ne voulais pas te faire du mal, j'étais tellement... » Il ne put finir sa phrase.
« Je sais, moi aussi. Je ne voulais pas le dire, mais je dois avouer que tu es un sacré coup ! » S'exclama-t-elle un peu gênée.
« C'est sur que t as du découvrir de nouvelle choses hier, je me trompe ? » fit-il.
« Oui tu te trompe... » Dit-elle tristement. Ce qui refroidit quelque peu le jeune homme.
« A vrai dire, tout ce que nous avons fait hier, j'ai déjà connu tout ca. Pas aussi fort qu'avec toi bien sur, mais je connais tout ca. » Fit-elle.
« Oh... » Fit-il un peu déçut.
« Il n'y a qu'une seule chose qu'aucun garçons ne m'as jamais faite. » continua-t-elle. Tandis qu'il la faisait se retourner, afin de soigner ses blessures dans le dos et sur les épaules, avec sa baguette. Une fois fini, elle se remit face à lui, elle n'avait plus mal. 
« Merci... » Murmura-t-elle.
« Quelle est cette chose que tu n'as jamais faites ? » lui demanda-t-il. « Peut-être serais-je à la hauteur ? » fit-il histoire de la détendre un peu. Elle sourit tristement.
« Non, je pense que tu ne serais pas capable de me donner cette chose... » Elle détourna le regard. « Personne, aucuns garçons ne m'as jamais fait l'amour... » Dit-elle la voix nouée de sanglots qui menaçaient de sortir. Cette phrase laissa un immense silence. Cette si simple phrase, dite de sa bouche, avec une telle tristesse dans la voix, le toucha en plein c½ur ! Pourquoi ? Pourquoi il ressentait ca ? Ce n'était que physique cette nuit ! Vraiment ? Il ne savait plus rien. Puis, petit à petit, une idée s'insinuait dans son esprit, il tentait de la repousser, mais il devait faire face, il tombait amoureux. Mais était ce vraiment un sentiment nouveau ? Il n'en savait rien, une chose est sure, si ils devaient recommencer, il ne le ferai plus de la même manière, aussi excitant soit-il non, il avait soudain envie de la protéger. Elle qui lui avait toujours tenu tête, elle qui n'avait jamais fuit devant lui, elle qui lui avait toujours répondu, et dit sa façon de penser en pleine figure, disant tout haut ce que les autres pensaient tout bas, elle qui en ce moment, laissait échapper des larmes, qui avait baissé sa garde, elle, la vrai Hermione Granger ! Il en était sur maintenant, il avait des sentiments pour elle ! Puis il se souvint, la nuit dernière... ils ne s'étaient même pas embrasser. Après un silence interminable, il lui prit délicatement le menton, afin de tourner sa tête pour qu'elle le regarde, il put voire ses yeux mouillés de larmes.
« Si, j'en suis capable... » Murmura-t-il en posant tendrement ses lèvres contre les siennes, pour un baiser doux, et chaste... la jeune fille, se sentit fondre de bonheur, et lui caressa les cheveux, descendant dans son dos, puis, ses mains, tremblantes, revinrent vers son torse. Il n'avait qu'un jean sur lui, et était donc torse nu. Il la coucha délicatement sous lui, afin de parsemer son corps de baiser tendre et affectueux, avant de reprendre possession de sa bouche. 

Ils découvraient pour la première fois, la douceur des gestes tendres, les mots doux au creux de l'oreille, les gémissements de plaisir, non retenu cette fois. Bien plus de contact physique, et pas que la simple pénétration. Non, un baiser par ci par la, les mains qui s'entrelacent, et les coups de reins tantôt vite tantôt lents, mais sans aucune violence ni sauvagerie... Merlin que c'était agréable ! Aucun d'eux n'avait jamais fait « l'amour » à vrai dire... et ils le découvraient ensemble. Lorsqu'il se sentit venir, elle vint aussi, et ils jouirent a l'unisson, criant chacun le prénom de l'autre, si agréable a entendre dans la bouche de l'autre. Ils retombèrent gracieusement, et contrairement à la nuit passée, elle se blottit dans ses bras, et ils s'endormirent l'un contre l'autre... quand ils se réveillèrent, ils se sourirent mutuellement. Il la regardait sous un autre angle. Comment avait-il put être aveugle à ce point ? Comment ne pas aimer une bouille aussi irrésistible ? 
« Drago est ce que... »
« Est ce qu'on sort ensemble ? » termina-t-il.
« Oui. » fit-elle une toute petite voix.
« A toi de voir, en ce qui me concerne, ce que je viens de vivre la, n'a rien avoir avec les autres ! Et j'ai bien envie de recommencer tout au long de ma vie... » Avoua-t-il.
« Dans ce cas, si tu me laisse faire partie de ta vie, je serais heureuse de pourvoir te donner bien plus encore... » Fit-elle en un sourire franc. Il l'attira a lui, et l'embrassa.

Ainsi commença leur histoire... il renia tout pour elle, amis, famille, et destin de mangemort. Elle, le fit accepter dans son cercle, et en fin de compte, Drago n'avait pas perdu grand-chose en se rendant compte de ce qu'est l'amitié a proprement parler ! Il avait tout gagner, et au contraire rien perdu ! A l'heure qu'il est, deux ans ont passé depuis cette fameuse nuit, et il se tient devant l'autel, attendant sa bien aimée, qui arrive au bras de son père, le ventre bien arrondi par 7 mois de grossesse. Aujourd'hui, il est heureux, et elle aussi, et ils vont s'unir, pour le meilleur et pour le pire, mais surtout le meilleur !!
 
Mon avis :
Une histoire très hot au début puis mignonnette sur la fin mais sans plus. 

Tags : draymioneserpentlionne